26 Muharram 1439
Recherche Avancée
Facebook Twitter Youtube RSS
Dogmes Société et famille Transactions financières Morale et bienséance Délits et Justice Us et coutumes nouveautés Actes cultuels

Rompre le jeûne du Ramadan pour cause de maladie ou de garde d’enfants

Je suis égyptienne vivant au Caire. Je passerai l’été prochain en Espagne. Dix jours de Ramadan seront inclus dans la durée de mon séjour. Ma question est la suivante :
1_ Selon l’heure locale du Caire, le coucher du soleil aura lieu à 22 H., devrai-je jeûner alors la totalité de la journée ?
2_ Depuis 20 ans, je souffre du trouble maniaco-dépressif. Je prends journellement des médicaments anti-dépression et des calmants pour pouvoir dormir. Il est à noter que le jeûne affecte mon humeur et mon état psychologique de sorte que je deviens nerveuse et totalement déconcentrée. Alors, le jeûne me cause de la peine surtout que je suis mère de deux enfants qui ont toujours besoin des soins et de la révision de leurs leçons alors que le jeûne m’en empêche certainement.
Dois-je alors accomplir le jeûne ? Si je suis dispensée de ce devoir, quelle expiation à offrir ?

Réponse : S.E. Sheikh Hassûnah An-Nawâwî

Le malade incapable d’accomplir le jeûne est autorisé de le rompre. S’il recouvre sa santé, il doit compenser les jours manqués du jeûne. S’il est atteint d’une maladie chronique, il doit offrir une expiation qui consiste à nourrir un pauvre pour chaque jour manqué du jeûne conformément au hadith rapporté par Ibn ‘Omar d’après le Prophète : «Pour expier le jeûne manqué du Ramadan que la mort empêche le fidèle de compenser, on doit nourrir, en sa faveur, un pauvre pour chaque jour de ce mois . »
Dans votre cas, il vous est religieusement permis de rompre le jeûne. Si votre maladie est chronique, vous devez donner au pauvre un repas équivalent à 2, 75 kilos du riz pour chaque jour manqué du jeûne.
Et Allah Seul le sait par excellence
 

Accueil A propos de Dar Demande de Fatwa Site Map Opinions et Suggestions Contacts